Paroisse Notre-Dame et Sainte-Thérèse de la Baule
menu
Sacrements
Lundi 17 Décembre 2018, St Gaël
Un sacrement est un signe visible (geste et parole) de la grâce de Dieu. L’Église catholique reconnaît sept sacrements qui s’appuient sur des gestes et des paroles du Christ . Ils touchent toutes les étapes et tous les moments importants de la vie du chrétien : ils donnent naissance et croissance, guérison et mission à la vie de foi des chrétiens. Ils aident à l’édification du chrétien qui le reçoit et de l’Église toute entière.

Les sacrements sont des signes visibles du don gratuit (la grâce) de Dieu, institués par le Christ et confiés à l’Eglise. Par les sacrements, le croyant entre et participe à la vie divine. Les rites visibles (eau, imposition des mains, onction… ) sous lesquels les sacrements sont célébrés, signifient et réalisent les grâces propres de chaque sacrement (pardon de Dieu, vie de Dieu par le baptême, service des frères par l’ordination … )

Les sacrements sont de trois ordres : les sacrements de l’initiation ( baptême, confirmation, eucharistie ), les sacrements de guérison ( pénitence et réconciliation, l’onction des malades ), les sacrements au service de la communion ( le sacrement de l’Ordre, le Mariage ).

Les sacrements de l'Église sont le fruit du sacrifice rédempteur de Jésus en croix. Le triptyque représente une église où sont célébrés les sept sacrements. Au centre, se dresse, de manière prédominante, la croix. Au pied du Crucifié, se trouve Marie, brisée, soutenue par Jean, ainsi que les pieuses femmes. En arrière plan, un prêtre célébrant élève l'hostie après la consécration pour indiquer que le sacrifice de la croix est réactualisé dans la célébration eucharistique sous les espèces du pain et du vin. Dans la partie gauche, qui montre une chapelle latérale, sont représentés les sacrements du Baptême, de la Confirmation, administrée par l'Évêque, et de la Pénitence. Dans la partie droite, par contre, sont représentés les sacrements de l'Ordre, administré également par l'Évêque, du Mariage et de l'Onction des malades.



Sacrement du baptême

Sacrement de la foi en Dieu-Trinité, le baptême imprime dans le baptisé un signe ineffaçable, la marque du Seigneur qui le consacre comme disciple du Christ.

Il n’y a pas « d’âge normal » pour devenir disciple du Christ et membre de l’Église catholique. Différentes situations sont possibles, dont bien sûr le baptême d’un petit enfant. Mais il est de plus en plus fréquent, et tout aussi normal, que la demande de baptême soit formulée par une personne adolescente ou adulte.Dans l’Église catholique, toute demande de baptême, quel que soit l’âge, est accompagnée d’une démarche de catéchèse.

Pour plus d'informations
Sacrement de confirmation

La confirmation donne l’Esprit Saint pour nous enraciner plus profondément dans notre vie d’enfant de Dieu, pour nous unir plus fermement au Christ, rendre plus solide notre lien à L’Église.

Dans l’Église catholique, il y a encore une grande proportion de personnes baptisées dans l’enfance. Pour ces personnes, le baptême a marqué l’entrée dans l’Église et le début d’une histoire d’amour avec le Dieu de Jésus Christ. Cependant, pour un petit enfant, le baptême est en quelque sorte une célébration incomplète. Il y manque un geste important qui doit être posé par l’évêque et qui marque la fin du temps d’initiation. C’est la confirmation. Bien sûr, puisqu’il s’agit de la fin du temps d’initiation, cela suppose que la foi ait grandi pendant ce temps qui a séparé le baptême de la confirmation. Et l’un des éléments les plus importants pour que cette foi grandisse, c’est la participation à diverses activités de catéchèse.

Pour plus d'informations
Sacrement de réconciliation

Revenir à la communion avec Dieu par la conversion est un mouvement suscité par la grâce de Dieu plein de miséricorde et désireux de sauver tous les hommes. Le sacrement dit de la conversion, de la confession, de la Pénitence ou de la Réconciliation offre cette grâce.

Le sacrement du pardon ou de la réconciliation est celui dont la pratique a le plus évolué au fil des siècles. Il est destiné à rétablir l’amitié avec Dieu qui a été brisée ou blessée par le péché. Il est possible de recevoir et de célébrer le sacrement du pardon en rencontrant un prête à l’église ou ailleurs.
Trois conditions sont requises pour recevoir du prêtre le pardon du Seigneur :
  1. la contrition : avoir le regret de ses fautes et la volonté de s’appliquer à ne plus les commettre;
  2. la satisfaction : s’engager à réparer, autant que possible, le tort causé par le péché;
  3. la confession : avouer ses fautes à un prêtre.

Pour plus d'informations
Sacrement du mariage

Le sacrement du mariage donne aux époux la grâce de renforcer et perfectionner leur amour, d’affermir leur unité indissoluble et de se sanctifier dans leur vie familiale.

Le mariage est une vieille institution. Bien avant le début de l’Église les gens se mariaient. Nous pouvons dire que cette coutume a été perpétuée par l’Église, mais tout en étant bonifiée. Un point important, c’est qu’aux yeux de l’Église le mariage est un sacrement. Un sacrement, c’est un signe visible qui nous parle d’une réalité invisible. Les sacrements ont été institués par Jésus Christ pour nous donner sa Grâce. En effet, dans le sacrement, c’est Dieu qui agit par l’intermédiaire du prêtre ou du diacre.

Lors de la célébration du mariage, l’homme et la femme prennent Dieu à témoin en se donnant librement l’un à l’autre. On dit qu’ils sont les ministres du sacrement de mariage puisqu’ils se confèrent mutuellement ce sacrement.  Le prêtre est là pour bénir les époux et être témoin, au nom de l’Église, des promesses qu’ils se font. Il vérifie aussi que les promesses faites lors du mariage sont sincères et libres.

Pour plus d'informations
Sacrement des malades

Le sacrement des malades a pour but de donner une aide spéciale au chrétien confronté aux difficultés d’une maladie grave ou de la vieillesse.

Un des sept sacrements qui est moins destiné à préparer les malades à la mort qu’à les fortifier afin qu’ils vivent. Par ce sacrement, l’Église intercède en faveur de la personne gravement touchée par la maladie ou par le grand âge. Celle-ci peut ainsi unir ses souffrances à celles du Christ et contribuer au bien du peuple de Dieu.

Le geste essentiel de ce sacrement est une onction avec l’huile des malades, bénie par l’évêque, que le prêtre applique sur le front et les mains de la personne.

Pour plus d'informations
Sacrement de l'Eucharistie

La communion touche notre coeur : elle nous apporte la paix, nous purifie de nos péchés et nous donne une force pour notre vie. Quand on réfléchit à ce qu’est l’eucharistie, on réalise que ce sacrement est le sommet de la vie chrétienne : non pas un geste qui arrive une seule fois, comme le baptême ou la confirmation, mais l’invitation faite par Jésus Christ à se retrouver, ensemble, régulièrement, autour de la « table familiale ».

La « première communion », qu’on est habitués à considérer surtout comme une belle fête d’enfants, trouve son sens profond quand on la considère comme la première DES communions.
En dehors des permanences, veuillez compléter le formulaire ci-dessous en précisant votre demande. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.



Presbytère de la paroisse Notre-Dame et Sainte-Thérèse de la Baule
2 Avenue des Alcyons 44500 LA BAULE (à côté de l'église Notre Dame)


Accueil du lundi au samedi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00
Tél 02 40 60 30 23


Secrétariat place de Reims (Mme Brigitte CHAUVIN) à partir du 1er septembre 2018 est tranféré à la paroisse Notre Dame 2 Avenue des Alcyons 44500 LA BAULE (à côté de l'église Notre Dame) avec les mêmes horaires :  Lundi 08h00 - 12h00 & 13h30 - 17h30, Mardi et Jeudi 08h00 - 12h00 & 13h30 - 16h30,
Mercredi et Vendredi 8h00 - 12h00 

Tél 02 40 60 30 23
 
Photo

Réalisation
swfm 2018